Présentation des institutions

Ce portail patrimonial résulte d'une étroite collaboration entre les différentes institutions patrimoniales de la ville de Laval : archives, bibliothèques, musées et service municipal de l'Inventaire général.

Ces institutions ont mis en commun leur envie de faire connaître un patrimoine local, riche et fourni.

Constituée à partir de 1836 en fonction des centres d’intérêt des responsables successifs, la collection Beaux-Arts et Arts décoratifs forme un musée encyclopédique caractéristique des établissements fondés au 19e siècle.

Il comprend plus de 13 000 œuvres dont 400 peintures, 1600 dessins, 730 gravures, 600 armes, 750 céramiques et 200 objets d’ethnographie asiatique et africaine.

A cette collection se rajoute celle du musée-école de la Perrine, établissement original fondé par Adrien Bruneau en 1936. A la fois école d’initiation artistique et musée pédagogique, l’organisme dispense un enseignement du dessin et des arts appliqués à partir de collections rassemblées par le fondateur en fonction du projet éducatif.

Aujourd’hui entièrement conservé en réserves, ces deux fonds sont toujours étudiés et mis en valeur dans le cadre de prêts, de dépôts et d’expositions temporaires.

- See more at: http://laval.fr/musees/les-musees-2/#sthash.qkyWGGZe.dpu

Les archives municipales

Créées en 1994, les Archives municipales de Laval sont un service public chargé de la collecte, du classement, de la conservation, de la communication ainsi que de la valorisation des archives de Laval. On y trouve à la fois des documents résultant de l'activité des services municipaux et des fonds privés concernant l'histoire de Laval.

D'origine et de format divers, ces documents sont conservés dans l'intérêt public. Dotés d'une valeur juridique, ils sont traces de l'Histoire. Ils permettent de mieux conserver la mémoire collective.

Pour en savoir plus

 

Le musée des beaux-arts

Constituée à partir de 1836 en fonction des centres d’intérêt des responsables successifs, la collection Beaux-Arts et Arts décoratifs forme un musée encyclopédique caractéristique des établissements fondés au 19e siècle.

Il comprend plus de 13 000 œuvres dont 400 peintures, 1600 dessins, 730 gravures, 600 armes, 750 céramiques et 200 objets d’ethnographie asiatique et africaine.

A cette collection se rajoute celle du musée-école de la Perrine, établissement original fondé par Adrien Bruneau en 1936.

Aujourd’hui entièrement conservé en réserves, ces deux fonds sont toujours étudiés et mis en valeur dans le cadre de prêts, de dépôts et d’expositions temporaires.

 

Le musée des sciences

Les collections scientifiques de la ville de Laval trouvent leur naissance en 1801 dans l’école centrale située dans l’ancien couvent des Ursulines de Laval. Puis elles déménageront en 1833 pour aller à l’Hôtel de ville et en 1840 pour la bibliothèque municipale, située place Saint-Tugal. C’est à ce moment là que le musée s’est véritablement constitué.

Naturellement, les collections n’ont pas cessé de s’enrichir durant ces deux cents ans d’existence. Le Musée des Sciences possède aujourd’hui plus de 130 000 spécimens naturels et objets de sciences et techniques dont 60 000 fossiles, 30 000 planches d’herbiers, 20 000 roches et minéraux, 7 000 coquillages, 5 000 ossements et squelettes d’animaux actuels, 700 oiseaux, 100 mammifères, 300 objets (vieux instruments de physique, vélocipèdes anciens…)…

 

L'Inventaire général du patrimoine culturel

En tant que mission d'étude et de connaissance du patrimoine local, l'Inventaire général est chargé de recenser, étudier et faire connaître les éléments de la commune présentant un intérêt culturel, historique ou scientifique.

Ses enquêtes qui portent sur des oeuvres aussi bien mobilières qu'architecturales, religieuses ou civiles, publiques ou privées, génèrent une documentation richement illustrée établie selon des normes nationales et des lexiques normalisés.

Ainsi, en quarante années d'existence, l'Inventaire général de Laval a réuni 3 000 notices et plus de 5 000 photographies accessibles à tous via ce portail, ou sous forme papier au Service Patrimoine situé dans la maison du Grand Veneur.

Ses études ont fait l'objet d'ouvrages et de nombreux articles scientifiques pour les revues 303 et La Mayenne : Archéologie, Histoire.

 

La bibliothèque municipale

Comme bon nombre de bibliothèques publiques françaises, la Bibliothèque de Laval trouve son origine dans l'époque révolutionnaire, son premier fonds ayant été constitué à partir des confiscations des biens du clergé et des émigrés.

C'est en 1825 qu'elle deviendra officiellement Bibliothèque municipale.

La bibliothèque Albert Legendre est riche de 28 incunables, 700 manuscrits, 50 000 livres antérieurs à 100 ans, 1 600 titres de périodiques anciens ; elle conserve également des gravures et des cartes postales.

Pour en savoir plus :

Histoire de la bibliothèque de Laval, 2006

Extrait de "Patrimoine des bibliothèques de France", 1995